30 oct. 07

L'ÉCHELLE DE JACOB

En 1990, Bruce Joel Robin a le bon scénario, Adrian Lyne est le type de la situation, et Tim Robbins est le meilleur acteur du monde. Les dés roulent, pas grand monde ne mise grand'chose, et c'est l'un des meilleurs films de l'après 70's. Pour moi, c'est sans doute l'un des meilleurs tout court. Attention, spoiler, comme on dit. Ceux qui ne l'ont pas vu risquent d'en apprendre ici plus qu'ils ne le souhaiteraient...Jacob Singer revient du Viet-Nam avec dans ses valises, en sus du trauma classique, une ribambelle de visions ... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 oct. 07

CREATURE FROM THE HAUNTED SEA

La HONTE ! Un Corman, tout beau, tout chaud, et je n'ai même pas eu le courage d'aller au bout ! Les choses ne sont plus ce qu'elles étaient (things ain't what they used to be, en v.o) Je ne me reconnais plus. Quant on pense que mon mémoire de maitrise portait sur la série Z, et que j'ai eu une bonne note... Il est peut-être temps que je m'avoue que ce qui me botte le plus dans ces films, ce sont leurs affiches... Non, ce qui me botte le plus, c'est le Monstre. La Figure du Monstre. Chouette titre pour un bouquin, non ?... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 09:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
29 oct. 07

SUPERFREAK

Je ne vous ferai pas l'injure, dans ces colonnes, d'insinuer que vous pourriez avoir quelque chose contre le (bon) cinéma porno. Ce serait véritablement insultant de vous imaginer aussi étroits. D'autant que lorsque la réalisatrice Shine Louise Houston (tapez google) est aux commandes, le spectacle est assuré !(Désolé pour la photo toute pourrite, et un carembar à qui me la trouve sur le Net en une meilleure qualité !)Pink And White Productions: des films par des filles, pour des filles. Non, monsieur, il ne s'agit pas de comédies... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 19:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 oct. 07

LA SECTE SANS NOM

Le Mal n'a plus de limites, proclame l'affiche du film. En fait, si, il en a encore, mais personnellement, j'ai autre chose à faire, aujourd'hui. D'autant que la pluie s'éloigne, alors...La Secte Sans Nom est bardé de récompenses ramassées dans divers festivals, jugez plutôt: Grand prix au festival de Sitges 1999, Mélies d'or du meilleur film européen de l'année 2000, Prix du public du film fantastique de Porto, Grand prix du festival du film fantastique de Bruxelles, Grand prix du fantafestival de Rome, Meilleur film au festival... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 10:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 oct. 07

ÇA VA MIEUX

On a retrouvé la boite de Prumaxyl, qui avait roulé sous la table basse, et là, ça y est, on va pouvoir reprendre le traitement, normalement, on devrait se calmer avec Scarlett.Et si l'homéopathie ne marche pas, on se tournera vers les antibios.
Posté par Evelyn Dead à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 oct. 07

A HISTORY OF VIOLENCE

Je me rappelle l'avoir vu au Max Linder, à Paris, avec curiosité. À la sortie de la salle, je ne savais pas trop quoi penser... Et bin, là, c'est pareil, mon vieux ! Le DVD n'a rien changé, sur l'écran 12 pouces de mon iBook, le casque planté dans les oreilles... JE NE SAIS PAS. J'aime bien, c'est assez classe, le casting, la musique, tout ça... Bon allez, c'est pas la peine de se retourner un ongle, hop ! On passe à autre chose ! J'aime mieux Cronenberg quand il filme des mouches qui dégueulent.
Posté par Evelyn Dead à 12:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 oct. 07

9 SONGS

Amateur de scénarii bien ficelés ou d'histoires sophistiquées, passe ton chemin. Dans le film de Winterbottom, il ne se passe pas grand'chose.Si tu es un(e) petit(e) coquin(e) qui n'a pas froid aux yeux ni aux miches, et qu'en plus l'Antarctique t'a toujours fasciné(e), tu peux rester, c'est pour toi.Matt le londonien rencontre Lisa l'américaine à un concert des crados du Black Rebel Motorcycle Club. S'entame une relation très charnelle jusqu'au jour où Lisa doit rentrer chez elle, au grand dam d'un Matt qui n'a plus que les... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 17:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 oct. 07

LE PRESTIGE

On surfe sur du sublime, en ce moment, puisque Scarlett joue également dans ce film très chouette de Christopher Nolan. Attention, film à énigme. Amateurs de Jules Verne et Robert Louis Stevenson, bienvenue !Tiens, une affiche qui file mal au crâne !Dans le Londres victorien, deux magiciens se tirent la bourre, de plus en plus durement à mesure que leurs renommées respectives grandissent. Sur un quiproquo, l'un des deux va très (trop) loin, jusqu'au Colorado, et en revient changé, définitivement, avec en prime dans ses valises, un... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 23:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 oct. 07

MATCH POINT

(Oui, je sais, il n'y a pas de monstre dans ce film, et ce n'est pas un film de peur.) Le problème, avec ce film, comme avec beaucoup de Woody Allen, c'est que tous les autres semblent ridicules, pendant au moins une bonne semaine. C'est tout simplement génial. Quant à Scarlett...Je ne sais pas où vous en êtes avec Scarlett, mais vers chez nous, ça ne s'arrange pas. Même, ça empire.
Posté par Evelyn Dead à 23:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 oct. 07

EN VRAC: CASINO ROYALE - TO LIVE AND DIE IN L.A

Non, la vraie question, c'est: est-ce que Daniel Craig est le meilleur James Bond ? La réponse est sans ambigüité, oui. C'est le meilleur.À part Sean Connery. Voir des types s'étriper au poker (du Texas Holdem No Limit, quand dans le bouquin, c'était une forme de BlackJack), avant de les voir s'étriper tout court, c'est jouissif, et ça n'engage que moi. La mise en scène a retenu toutes les leçons des Jason Bourne, et finalement, le seul truc qui pêche, c'est les James Bond Girls. Eva Green a un nom d'héroïne, mais elle est... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 21:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]