05 mars 08

BACK TO MY ROOTS

Je devais avoir une douzaine d'années. Pour un jeune cinéphile, Canal+ et ses films d'horreur trois samedi par mois, c'était comme Noël tous les week-ends. En passant, chez moi, il n'y avait pas de télécommande à la télé, pas de magnétoscope, pas d'ordinateur et bien entendu, pas de Ipod, pas de téléphone portable, et pas de console de jeu vidéo. Tout se passait dans la tête, ou à la radio.

ALIENS


De l'autre côté de la rue, en face de chez moi, il y avait ce jeune type, dix-huit, dix-neuf ans, vaguement chômeur, dans mon souvenir, mais qui adorait les gosses du lotissement ET les films d'horreur. Certaines fois, il nous invitait, ma bande et moi, nous étions cinq ou six, et l'après-midi filait devant sa téloche et ses cassettes vidéo, il nous hypnotisait avec des classiques comme Alien, Hurlement ou Chromosome 3, quand il ne nous traumatisait pas définitivement avec des machins italiens à gerber, du style de Anthropophagous (1980, de Joe D'Amato, n'y allez pas, surtout...) Je lisais Mad Movies ou l'Écran Fantastique, quand j'avais l'argent et le courage de les acheter. Et sur les murs de ma chambre s'étalaient Madonna et Freddy Krueger ou Jason.
Lorsque Aliens est sorti, c'était un tel truc, j'ai enragé de ne pas avoir l'âge. Il y est allé. Au retour, dehors, appuyé sur le capot de la voiture de ses parents, il m'a raconté le film, je n'ai jamais oublié ce moment. Je ne sais pas pourquoi.
Tout ça pour dire que ce blog, au départ, c'est pas Boy Meets Girl, c'est plutôt Monster Meets Pin-Up. Il était juste temps de retrouver la bonne ligne éditoriale. C'est fait.

Evelyn DEAD.

Posté par Evelyn Dead à 13:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur BACK TO MY ROOTS

    Aya' j'vais dire à Jason R. que tu avais sa photo sur tes murs...Et je savais que Madonna c'était gore quand même un peu...

    Posté par Aurel', 08 mars 08 à 12:13 | | Répondre
  • tenir une ligne éditoriale certes, mais les chemins de traverse, quand ils sont imbibés de jolies lignes biographiques, sont bien agréables à emprunter aussi

    Posté par Duncan, 15 mars 08 à 03:39 | | Répondre
  • Bio.. graphie

    Eh ben moi, gamin, les films d 'horreur, je les ai découverts avec FR 3 les jeudis soirs, une fois par mois. Je me susi foutu les boules, un soir, pendant que mes grands-parents jouaient à la belote dans la salle d 'à-côté. A la télé, ils diffusaient "L 'exorciste". Quelques semaines plus tard, c 'était "La malédiction de la veuve noire". Je me souviens que pour ce film, tous les matins, pendant une semaine, je me suis regardé le nombril pour voir si je n 'avais pas une cloque rouge qui me poussait sur la peau. C 'était un film de merde, mais ça m 'a marqué.
    Un peu plus tard, ce fut "les griffes de la nuit". Pas moyen de dormir pendant trois nuits. Cela ressemble à un cliché ce que je dis, mais, pourtant, ce fut le cas. C 'était ça que j 'aimais dans les films d 'horreur : me foutre les boules... et me dire ensuite : "Quel autre film je pourrais bien voir maintenant pour aller encore plus loin ?" Et puis, un jour, Starfix a sorti un "spécial effets spéciaux" sur "comment qu 'on fait les films d 'horreur". Je découvrais l 'envers du décors. Fascinant ! C 'est ensuite que je em suis dit que je voudrais faire du cinéma. A la fac, je me suis donc mis à étudier du odard, du Truffaut, Antonioni, Visconti et j 'en passe.
    Du coup, ça fait du bien de replonger dans cet univers de temps en temps grâce et par ton blog. C 'est de la nostalgie et du retour sur soi. Comme le dit Duncan, ce sont de jolies lignes biographiques dont tu nous fait part de temps à autre et qui nous apprennent à mieux comprendre pourquoi on peut s 'interesser à ce genre de films pas évidents au départ.

    Posté par Jénorme, 16 mars 08 à 12:05 | | Répondre
  • Alleeez !
    Jénorme> Le fameux jeudi soir où tes grands-parents jouaient à la belote pendant "l'Exorciste", ma soeur regardait aussi le film ! Et moi qui étais trop petit (genre neuf ans), j'étais tout seul dans ma chambre à râler que je pouvais pas le voir (plus tard, j'ai compris pourquoi).
    Il faudrait retrouver la date de ce jeudi fondateur, qui a dû marquer durablement des centaines de gamins en France. Ça devait être en 1985/1986.
    (Après, en 1995/1996, M6 aussi a fait ses Jeudis de l'angoisse, mais là pour le coup les téléfilms genre "le Monstre des profondeurs" c'était plutôt à chier.)

    Posté par Sébi, 16 mars 08 à 22:50 | | Répondre
Nouveau commentaire