08 mai 08

TOUCH OF EVIL

On a vu Judas Ben-Hur filer à boire à Jésus, entre deux galères.Un peu plus tard, au sortir de leur lèpre, sa mère et sa soeur ont levé des yeux mouillés vers la croix du Christ.On a vu Robert Thorn en pilote de bulldozer contrarié, obligé d'avaler des galettes vertes.On a vu l'inspecteur Vargas remonter la grand'rue avec à ses trousses une bombe à retardement, sous le regard de Dieu lui-même, une nouvelle fois.Charlton Heston a vu le canon d'un revolver, et il est tombé à genoux. Quelle leçon en retenir ? Qu'on peut jouer dans deux... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 12:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 mai 08

"...late at night a man desires a woman white, black, tan, but the fires are flamed by the names and the traces and the places and the faces and it's all the same in the morning game"(Jude Cristodal)
Posté par Evelyn Dead à 21:19 - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 mai 08

LE FUTUR, C'EST UN FILM !

Parfois, on est seul, on voudrait le contraire mais celle qu'on aime est loin. Alors on fait des conneries.Malgré l'avis d'une amie chère, j'ai replongé.J'ai revu Waterworld. Le naufrage.
Posté par Evelyn Dead à 20:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
02 mai 08

LA BEAUTÉ INSPIRE L'OBSESSION

Et j'y crois.Dans "La Jeune Fille à La Perle", il y a une scène terriblement érotique. Vermeer contemple sa bonne, alors qu'elle pose pour lui. Observant son visage et la lumière qui s'y reflète, il lui demande soudain d'humecter ses lèvres. Lick your lips, lui dit-il. Pudique, excessivement impressionnée, la jeune fille mouille sa lèvre inférieure, qui se met à luire sous la lumière, Vermeer est fasciné. Il lui demande de le faire encore. Et encore. Tout est dans ce "encore".
Posté par Evelyn Dead à 21:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 mai 08

SUN LIGHTS UP THE DAYTIME, MOON LIGHTS UP THE NIGHT

Je ne me rappelle pas être rentré avec elle hier soir, et pourtant c'est bien la Fièvre qui s'étire sous ma couette cet après-midi. Dans un miaulement rauque elle vient se lover contre moi, je sens ses membres glacés enserrer les miens. Je la fixe, horrifié. Sur sa face picotée (de ce que vous voudrez) bée un sourire de ténèbres, je sais qu'elle voudrait m'aspirer tout entier et sur la table de chevet trônent de mortels sextoys: deux sachets d'Aspegic 1000, un thermomètre électronique, un grog fumant calibre 50 (citron, miel, rhum,... [Lire la suite]
Posté par Evelyn Dead à 18:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]